Une épidémie de lettres piégées aux Pays-Bas: une rançon en bitcoins éxigé

Image d'illustration Photo: US Navy
Image d'illustration Photo: US Navy

Une lettre piégée a pris feu dans une banque à Amsterdam jeudi et une autre a été désarmée dans un bureau près d’Utrecht, le dernier d’une série d’attentats de ce type aux Pays-Bas cette semaine.

Personne n’a été blessé dans l’incident survenu dans une succursale d’Amsterdam de la banque ING, a déclaré une porte-parole de la banque, bien que la police ait déclaré qu’une personne avait inhalé de la fumée.

Elle n’a pas explosé, elle a pris feu“, a déclaré le porte-parole de la police, Rob van der Veen.

La police a désarmé une lettre piégée dans un bureau de la société américaine Unisys, spécialisée dans les technologies de l’information, près d’Utrecht. Personne n’a été blessé. La police a déclaré qu’elle avait “rendu la lettre inoffensive” et une équipe d’Amsterdam a mené une enquête.

Plusieurs lettres piégées ont été envoyées à des entreprises aux Pays-Bas cette année. Aucun blessé n’a été signalé.

La police pense que les deux lettres qui ont explosé cette semaine, dans les salles de courrier de la banque néerlandaise ABN Amro et de la société d’impression japonaise Ricoh, sont liées à des lettres envoyées à des entreprises apparemment de manière aléatoire dans tout le pays, début janvier.

Il s’agissait entre autres de deux hôtels, d’une station-service, d’un agent immobilier et d’un concessionnaire automobile. Aucune des lettres précédentes n’a explosé.

L’auteur des lettres piégées qui ont explosé mercredi à Amsterdam et Kerkrade, exige une rançon en bitcoins dont le montant n’a pas été divulgué. Il menace d’envoyer de nouveaux courriers si sa demande n’est pas satisfaite, a indiqué la police néerlandaise.

En Espagne, le siège madrilène du détaillant en ligne américain Amazon.com Inc AMZN.O a été évacué jeudi après une alerte à la bombe, a indiqué la police. Rien n’indique que l’incident soit lié aux lettres piégées néerlandaises.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici