VIDEO. Interdire l’homosexualité n’est-il pas homophobe? Non, c’est “l’exception culturelle sénégalaise”

Macky Sall, le président du Sénégal/DR
Macky Sall, le président du Sénégal/DR

Ce mercredi, le président du Sénégal, Macky Sall a expliqué que selon lui, la pénalisation de l’homosexualité au Sénégal, punie jusqu’à 5 ans de prison, relevait de la spécificité culturelle de son pays et “n’a rien avoir” avec l’homophobie, en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

“Le président Macky Sall connaît très bien mes perspectives là-dessus et on en a parlé brièvement”, relate timidement Justin Trudeau, connu pour un être un apôtre du politiquement correct. Il a tenté de contre-balancer le fait que le Sénégal est, selon lui, “un leader en matière de démocratie, en terme de valeurs. On a tous du travail à faire encore”.

“Seulement, les lois de notre pays obéissent à des normes qui sont le condensé de nos valeurs de culture et de civilisation”, a fait valoir le président Sénégalais. “Cela n’a rien à voir avec l’homophobie. Ceux qui ont une orientation sexuelle de leur choix ne font pas l’objet d’exclusion”, a-t-il prétendu.

Interpellé par une journaliste qui lui demandait en quoi des lois interdisant l’homosexualité ne relevaient pas de l’homophobie, M. Sall s’est gardé de l’expliquer.

“On ne peut pas non plus demander au Sénégal de dire: Demain, on légalise l’homosexualité, et, demain, c’est la gay parade, etc”, a-t-il poursuivit.

“Ca, c’est pas possible parce que notre société ne l’accepte pas. La société, elle va évoluer, ça prendra le temps que ça prendra”, a dit le président sénégalais. “Chaque pays a son propre métabolisme”, a-t-il rappelé.

Mais ça, ça ne vaut que pour les pays du tiers-monde. Brandir l’exception culturelle en rempart à la propagande LGBT auprès des enfants en Occident, ça bien entendu ça n’est pas permis aux occidentaux. Faire valoir notre propre “métabolisme” pour souhaiter le préserver de sa dénaturation, là encore, ça n’est pas permis aux occidentaux.

L’Occident, qui est la civilisation la plus tolérante de toutes celles que le monde ait connues, est éternellement accusée de ne jamais être assez tolérante, mais le reste du monde, le plus intolérant au possible, ne se voit jamais réprimandé.

En vérité, le tiers-monde a tous les droits, y compris celui d’être intolérant. Et les occidentaux, peu importe leur tolérance, seront toujours traités en éternels bourreaux du monde. Ainsi va l’occidentophobie.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici