Un soldat algérien tué par un kamikaze dans un attentat à la voiture piégée

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Un kamikaze à bord d’un véhicule tout-terrain piégé a attaqué une caserne militaire dans le sud de l’Algérie dimanche matin, tuant un soldat, a déclaré le ministère algérien de la Défense.

Un communiqué du ministère a indiqué que l’attentat avait eu lieu dans la région de Bordj Baji Mokhtar, à la frontière malienne. Le soldat en faction a empêché le kamikaze de pénétrer à la base, mais a été tué dans l’explosion.

Aucune revendication n’est parvenue pour l’instant concernant cet attentat, le premier attentat suicide en Algérie depuis plusieurs années. On ignore donc qui ses auteurs, même si on pense tout naturellement à un groupe djihadiste.

Le conflit en Libye voisine et la détérioration de la sécurité à travers une autre frontière de l’Algérie, celle avec le Mali, alimentent les préoccupations au sujet des groupes armés islamistes, de plus en plus actifs dans les régions du Sahara et du Sahel, en Afrique du Nord.

En 2013, un groupe militant islamiste a organisé un attentat contre l’usine de traitement de gaz de Tiguentourine, dans le sud de l’Algérie, qui a fait des dizaines de victimes, dont des étrangers.

Il s’agit de l’action la plus meurtrière en Algérie depuis la guerre civile des années 1990 entre les groupes islamistes et l’État, qui a fait plus de 200 000 morts.

L’Algérie est déjà aux prises avec une crise politique majeure après une année de manifestations de masse qui ont contribué à évincer le président, mais qui se poursuivent  avec comme objectif un remplacement total de l’élite dirigeante jugée corrompue

Le pays est également confronté à des problèmes économiques, la baisse des ventes d’énergie contribuant à la chute des recettes de l’État et entraînant la réduction des dépenses publiques cette année.

Source: Reuters/Algerie 360

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici