Peu importe les réformes, les Français partent à la retraite de plus en plus tard

Carl Fredricksen content d'être libre de mettre les voiles/Là-Haut, Disney Pixar
Carl Fredricksen content d'être libre de mettre les voiles/Là-Haut, Disney Pixar

En 2019, l’âge moyen de départ en retraite a augmenté d’environ un mois, à 62,8 ans pour les assurés du régime général, a informé la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

Si l’âge légal imposé par le gouvernement est encore aujourd’hui à 62 ans, il faut pour avoir sa pension complète, toutes ses annuités, donc dans les faits, les Français ne partent pas, pour la plupart, à 62 ans. Du fait de la conjoncture, ils seront amenés, par le maintien du système de retraite par répartition, à partir encore plus tard dans l’avenir.

En effet, avec ce système injuste, non seulement ce que nous avons cotisé n’existe qu’en fiction, mais surtout c’est pourquoi l’État peut continuer de nous faire travailler jusqu’à l’âge qu’il aura décidé pour que son escroquerie financière ne s’effondre pas encore totalement.

En réalité, chacun l’a compris, lui le premier, l’État nous fera creuser jusqu’à notre propre tombe, dans laquelle nous tomberons de nous-mêmes d’épuisement, et jusqu’à ce que cette pyramide de Ponzi s’effondre, comme elle s’effondre toujours, comme avec Bernard Madoff.

Avec un système de retraite libre, les cotisations ne sont pas une fiction, et c’est le travailleur qui est libre de partir à la retraite à l’âge qu’il veut et sans qu’on lui impose une décote, il pourra ainsi partir avec le petit ou le gros pécule qui correspondra à sa juste cotisation.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici