Effrayant! Le socialisme fait exploser l’inflation au Vénézuéla: +9585,5% en 2019

Le bolivar, recyclé en sacs par les Vénézuéliens/DR
Le bolivar, recyclé en sacs par les Vénézuéliens/DR

Constante de la politique socialiste, l’inflation est un véritable fléau pour toutes les économies. Selon la Banque centrale du Vénézuéla (BVC), elle a atteint en 2019: 9 585,5%. C’est-à-dire que de l’année 2018 à 2019, la capacité des Vénézuéliens d’acheter des biens et des services s’est complètement effondrée.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoyait même une inflation de 200 000% pour 2019, une année qui s’est achevée par une dévaluation de 98,6% du bolivar, la monnaie nationale. La monnaie ne valant plus rien, les Vénézuéliens sont contraints d’utiliser de plus en plus le dollar.

La prouesse du socialisme est d’avoir réussi à faire du Vénézuéla, le pays le plus riche en ressources de toute l’Amérique du Sud, le pays le plus pauvre de cette région. 4,6 millions de Vénézuéliens ont ainsi été contraints à quitter leur pays depuis 2015, ne pouvant plus y vivre.

Comme à son habitude, le dictateur vénézuélien, Nicolas Maduro, accuse les États-Unis et leur embargo sur le pétrole comme étant la source de la ruine. Si le socialisme ne fonctionne jamais, c’est de la faute de ceux qui échangent librement, et qui refusent d’échanger le fruit de cette liberté avec les dictateurs qui affament leur peuple…

Mais l’inflation, alors? La planche à billets du Venezuela est elle bien entre les mains des socialistes, et c’est d’ailleurs tout le problème, à imprimer de la monnaie pour croire qu’on crée de la richesse, on crée au contraire de l’inflation, à savoir de la pauvreté.

Les prix sont si élevés que, à défaut du précieux dollar, le troc a remplacé la monnaie au sein de la population. Et la monnaie du Venezuela n’a tellement plus de valeur, que la population la recycle en fabriquant des sacs avec.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici