Affaire Mila: le troll Hanouna donne des leçons de morale!

Cyril Hanouna/Wikipedia
Cyril Hanouna/Wikipedia

Cyril Hanouna a un business très particulier: son métier consiste à provoquer tout le monde, tout le temps, sur tous les sujets. Mais, sur l’affaire Mila, il a décidé de retourner sa veste et de devenir professeur de morale. Le résultat est pitoyable.

Il a déclaré: “C’est juste une jeune fille de 16 ans qui a dit des mots inadmissibles. Je ne supporte pas ce genre d’insultes. J’aime pas trop qu’on rigole ou qu’on insulte des religions.”

En clair: “Moi, Cyril, troll officiel de la République, j’ai le droit de tirer à boulets rouges sur tout ce qui bouge. Mais les critiques de l’islam doivent se taire. Car les critiques de l’islam, ça ne me fait pas rire. Et ce qui ne me fait pas rire, c’est mal.”

C’est une constante chez les humoristes de gauche: ils s’arrogent tous les droits, mais les refusent à leurs adversaires. De Guy Bedos aux chansonniers de France Inter, tous dénoncent l'”ordre moral”, tout en jouant les moralistes indignés.

Par exemple, en août 2017, Hanouna déclarait: “On s’achemine doucement vers une police du rire si l’on ne réagit pas. Le public en a marre des donneurs de leçons. Ceux qui nous disent quoi dire, quoi penser, quoi faire.”

Hanouna est contre la police du rire, sauf quand c’est lui qui tient la matraque.

Sources: TPMP, La Croix

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici