Pourquoi les Français ne sont plus libres de refuser une cigarette à une racaille?

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2h45, sur la place Royale en centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique), deux “jeunes” se sont approchés d’un groupe de personnes pour exiger de l’un d’eux une cigarette.

Face à l’insistance des deux individus, un jeune homme a exprimé son refus. C’est alors que s’est abattue sur lui une véritable explosion de violence. Les deux “jeunes” l’ont tabassé à de multiples reprises.

La victime, souffrant d’un traumatisme crânien, a dû être transportée en urgence au CHU de Nantes. La police a été alertée et a rapidement interpellé les deux agresseurs. Les deux racketteurs, deux “jeunes” majeurs, étaient alcoolisés, ce qui constitue une circonstance aggravante. L’un d’eux était notamment armé d’un couteau.

“Taxer une cigarette” est un prétexte pour la racaille pour faire sa loi dans la rue, elle exige comme un dû qu’on lui cède ce qu’elle exige, sans quoi elle use de violence. Ainsi, par la terreur, les gens préfèrent abandonner une cigarette, parfois même plusieurs, si ce n’est pas carrément le paquet, pour éviter de subir le sort qui attend quiconque osera refuser.

L’insécurité, ce n’est pas seulement se faire agresser, ça tient déjà à devoir baisser les yeux et à céder aux exigences de la racaille pour ne pas avoir à subir son courroux. Ce phénomène n’est pas mesurable, mais son existence est certaine. La soumission des Français à ces intimidations est la première étape du règne de cette racaille.

Source: Actu17, Ouest France

6 Commentaires

  1. […] Les secours dépêchés sur place ont bien tenté de le réanimer, mais la victime a succombé à ses blessures avant même d’avoir pu être transportée à l’hôpital. Il n’y a eu qu’un pas pour passer du tapage au crime de sang. C’est ce danger, qui fait que beaucoup de Français, préfèrent subir les nuisances, plutôt que de risquer de se faire tuer. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici