“Causeur” révèle la stratégie européenne des Frères musulmans

Subversion islamique en image/Facebook
Subversion islamique en image/Facebook

Les Frères musulmans sont l’organisation islamiste la plus puissante, la plus stratégiquement agissante et la plus dangereuse au monde. Elle est de plus en plus présente en France, des rues de nos banlieues, où elle lave les cerveaux des jeunes, aux allées du pouvoir, où elle devient un interlocuteur de l’État. Dans le magazine Causeur, Saïda Keller Messahli, journaliste suisse et tunisienne, consacre un long article aux nouvelles tactiques que mettent en place les Frères en Europe et en France.

Et le message est clair: en changeant régulièrement de visage, en multipliant les créations d’associations et en investissant Internet, les Frères gagnent sans cesse du terrain. Écoutons Saïda Keller Messahli.

“Le message et l’esprit de l’islam prosélyte, rigoriste et politique des Frères, musulmans comme l’a dit si bien récemment Bernard Rougier, “c’est d’en finir avec la diversité des musulmans, de les cataloguer, de les mettre sous la rubrique “musulman” en leur donnant la définition de leur appartenance pour prendre le pouvoir sur eux et parler en leur nom.” (Les territoires conquis de l’islamisme, PUF).”

“Les Frères musulmans représentent le groupe sunnite et islamique le plus influent au monde. Dans de nombreux pays, leur organisation est interdite, principalement dans le monde arabe, car classée “organisation terroriste”. Des mesures allant dans ce sens sont régulièrement envisagées en Europe ou aux États-Unis. Récemment, le site Interception a parlé d’une réunion secrète des Frères, dans laquelle le groupe fait référence aux infrastructures de 79 pays. Cette présence dans tant de pays est remarquable pour une organisation considérée comme secrète.”

“Youssef Al-Qaradawi, le “Cheikh”, l’éminence grise des Frères musulmans, est resté une institution jusqu’à l’âge de 92 ans. Autrefois omniprésent en Europe, il est maintenant exilé au Qatar. Il a été le chef spirituel des Frères musulmans au cours des dernières décennies et a construit et développé depuis l’Irlande toutes les structures essentielles des Frères Musulmans dont ils disposent aujourd’hui.”

“Al-Qaradawi a été co-fondateur du Conseil Européen pour les fatwas et la recherche (ECFR) — une institution qui émet des avis juridiques islamiques simplifiés, pour les musulmans d’Europe, répondant à peu à près tous les types de situations. Il a dirigé également l’Union internationale des savants musulmans (UISM) pendant une dizaine d’années. Et ce n’est pas tout! Les structures associatives des Frères musulmans, que ce soit au niveau européen avec  la Fédération des organisations islamiques en Europe (FIOE) ou des associations nationales comme l’UOIF de l’époque — aujourd’hui MDF, Musulmans de France — ont été inspirées par lui.”

“Les premiers effets de cette nouvelle direction se manifestent rapidement. En novembre 2019, une semaine seulement après la manifestation contre “l’islamophobie” organisée par le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) proche des Frères musulmans et qui nourrit un discours victimaire — jusqu’à suggérer sans complexe que les musulmans de France sont les nouveaux juifs des années 30 — un nouveau “Conseil des imams européens” voit le jour. Il devrait servir de plate-forme supplémentaire aux imams impliqués. L’offre numérique a été considérablement rafraîchie. Les « Conseils de fatwas » ont maintenant des versions allemandes et françaises, de sorte que l’offre soit disponible en plusieurs langues. En outre, une application “Euro Fatwa” a été lancée.” 

“Quand ils se penchent sur l’infiltration des frères musulmans, nos politiques doivent être conscients que les institutions éducatives et les associations des Frères musulmans opèrent toujours sur une base paneuropéenne, et que le changement de génération qui s’opère dans ces organisations signifie que l’idéologie dangereuse des Frères musulmans s’adapte toujours plus à de jeunes fidèles. Aussi, un effort européen serait nécessaire pour contrer cette forme d’islamisme.”

Si seulement il y avait un effort en France, on pourrait espérer un effort conjugué de l’Europe. Mais peut-on demander à Bruxelles de finir ce que Paris refuse de commencer?

Source: Causeur

Et pour en savoir plus sur Bernard Rougier, le passionnant expert que cite Causeur:

Un expert de l’islamisme dit tout, tout, tout: à voir absolument

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici