Selon les médecins chinois, le virus a échappé à tout contrôle! “Ne faites aucune confiance au gouvernement”

Image d'illustration Photo: Fotolia
Image d'illustration Photo: Fotolia

Le virus 2019-nCoV est devenu depuis longtemps incontrôlable. Selon les chercheurs de Hong Kong, au 25 janvier, il y avait environ 44 000 personnes infectées dont le nombre double tous les six jours. Le personnel médical de Wuhan, épicentre de l’épidémie, rapporte également des chiffres différents de ceux que le gouvernement chinois admet. 

La maladie continue de se propager. De nombreuses villes ont été mises en quarantaine, 56 millions de personnes sont isolées du monde extérieur. Il est de plus en plus évident que le nombre de cas signalés par la Chine ne reflète pas la véritable ampleur de la tragédie.

Des chercheurs britanniques et américains avancent des chiffres effrayants. Selon une étude, jusqu’à 273 000 personnes pourraient être infectées à Wuhan d’ici le 4 février.

Gabriel Leung, doyen de la faculté de médecine de l’université de Hong Kong, a expliqué lors d’une conférence de presse que le 25 janvier, il y avait environ 44 000 personnes infectées rien qu’à Wuhan parmi lesquelles environ 25 000 personnes vont développer la maladie.

Le professeur Leung s’attend à ce que le nombre de personnes infectées par le virus double tous les 6 jours. En Chine, l’épidémie devrait atteindre un pic à Chongqing, Pékin, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen en avril ou mai, puis se résorber progressivement en juin et juillet.

L’étude hong-kongaise intitulée “Prévision en temps réel et prévision de l’étendue de l’épidémie de CoV à Wuhan, diffusion nationale et internationale” conclut que “2019-nCoV” pourrait se transformer en une épidémie mondiale.

La propagation d’homme à homme est déjà en place dans toutes les grandes villes chinoises. Il faudrait maintenant prendre des mesures considérables et draconiennes pour limiter la mobilité de la population: pas de rassemblements de masse, fermeture des écoles et télétravail à domicile. Sinon, la propagation du virus en dehors de la Chine est également inévitables.

Une autre indice permettant d’estimer approximativement l’étendue de l’épidémie est le port de vêtements de protection dans la province de Hubei.

Selon Wang Jiangping, vice-ministre du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information du Parti communiste chinois, le 26 janvier, Hubei a besoin de 100 000 ensembles de vêtements de protection par jour et de trois millions d’ensembles par mois.

Des vidéos choc ont été diffusées sur sur l’internet chinois, montrant des personnes malades voire des cadavres dans les rues et dans les hôpitaux allongées simplement sur le sol.

Source: Epoch Time/Youtube

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici