L’union des droites à Paris? Serge Federbush, candidat aux municipales, officialise le soutien du PCD

Serge Federbush/DR
Serge Federbush/DR

Ce mercredi, le candidat patriote à la mairie de Paris, Serge Federbush, déjà soutenu par le Rassemblement national dans le cadre de l’alliance des droites, a officialisé le ralliement du Parti chrétien-démocrate (PCD).

“On est porteurs d’une offre nouvelle d’union des droites, de droite hors les murs (qui) est l’alternative réelle, et la seule, à la poursuite du déclin de notre pays et de nos villes”, a expliqué Federbusch lors d’une conférence de presse aux côtés du président du PCD, Jean-Frédéric Poisson, ancien candidat à la primaire de la droite et du centre en 2016.

Jean-Frédéric Poisson a affirmé avoir rencontré à l’automne la candidate de LR à Paris, Rachida Dati, une entrevue qui “n’a pas eu de suite” et l’a conduit à rallier le projet “Aimer Paris” de Federbusch, pour lequel Claudine Labroquère (PCD) conduira une liste dans le XVIIe arrondissement.

Serge Federbusch, qui se présente dans le XIXe arrondissement et entend réunir 10% des voix, n’a pas exclu de “s’entendre” avec Mme Dati au second tour mais “pas dans des arrangements misérables”.

Le chef de file de la liste “Aimer Paris” a fustigé la maire sortante, Anne Hidalgo, “en grande difficulté” qui “ne tient que par le clientélisme et la communication”, en fustigeant son bilan qui est “un échec total”.

Federbusch souhaite améliorer la sécurité des Parisiens et des touristes, en créant des “rondes citoyennes” pour sécuriser les quartiers, mais veut aussi supprimer le torrent d’argent du contribuable déversé aux associations de clandestins, “pompes aspirantes” à l’immigration, et “rouvrir les voies sur berge” aux automobilistes pour désembouteiller la capitale.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici