Actes antichrétiens et antisémites en France: les statistiques 2019

Photo/Flickr
Photo/Flickr

Hier, le ministère de l’Intérieur livrait ses nouvelles statistiques sur les actes visant les communautés religieuses en France.

Le résultat, comme on pouvait s’y attendre, n’est pas du tout rassurant. Valeurs Actuelles s’est plongé dans les chiffres.

“Si le nombre de faits anti-chrétiens demeure stable l’année dernière (1 052 contre 1 063), il est près de 7 fois supérieur au nombre de faits antimusulmans (154, + 54%), qui, lui, est “relativement faible”, précise Beauvau. Dans l’ensemble “ce sont quasi exclusivement les menaces qui augmentent, tandis que les actions sont en baisse. C’est peut-être le signe que les menaces ne sont plus banalisées, que les victimes portent davantage plainte et que leur plainte est sérieusement prise en compte”, précise Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.”

On se demande comment le nombre d’actes anti-chrétiens peut rester stable, quand on pense au tsunami de profanations d’églises dont a été victime le catholicisme français en 2019… Sachant que 90% des délits de vandalisme dont les bâtiments catholiques sont les cibles en France ne sont jamais élucidés par la police, suivant quels critères sont-ils classés?

Autre donnée à laquelle il fallait aussi, malheureusement, s’attendre: “Les faits antisémites, eux, sont également en hausse : 687 ont été enregistrés en 2019, soit une hausse de 27% par rapport à l’année précédente. En 2018, on observait déjà une progression de 74% de ce type de faits. À noter que pour 2019, les actions antisémites sont en recul (151) par rapport aux menaces (536).”

Évidemment, le ministère de l’Intérieur se garde bien de préciser que l’antisémitisme contemporain, en France, est essentiellement d’origine musulmane. Tout le monde le sait, sauf Christophe Castaner et Emmanuel Macron.

Et l’on se gardera bien de classer dans ces statistiques le refus par la justice française de faire subir un procès en bonne et due forme à l’assassin de Sarah Halimi, par exemple. En France, quand l’État est coupable, l’État est innocent. Les juifs et les chrétiens le vérifient tous les jours.

Source: Valeurs Actuelles

1 COMMENTAIRE

  1. macron compare la guerre d ‘Algérie à l’holocauste des juifs par les nazis ….TRES GRAVE FAUTE D UN PRESIDENT IRRESPONSABLE…….OU PROVOCATEUR…..DEMISSION..

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici