Un facteur japonais a caché chez lui 24 000 courriers non distribués pour ne pas paraître moins performant

Image d'illustration Photo: Twitter
Image d'illustration Photo: Twitter

Un facteur japonais de 61 ans n’a pas livré les milliers d’envois postaux qu’il gardait chez lui, a déclaré la police jeudi.

Un total d’environ 24 000 envois non distribués ont été retrouvés dans la maison de l’homme à Sagamihara, dans la préfecture de Kanagawa, a déclaré la police, qui a envoyé son dossier au parquet.

C’était trop compliqué de les livrer“, a déclaré l’homme, dont l’identité n’a pas été révélée, aux enquêteurs. “Je ne voulais pas que mes collègues estiment que j’étais moins performant que les jeunes.

Les documents envoyés au parquet font spécifiquement référence à 1002 livraisons que l’homme aurait dissimulées à son domicile et ailleurs, entre les mois de février 2017 et de novembre de l’année dernière.

Une filiale de la poste japonaise à Yokohama a déclaré que l’homme travaillait en tant que responsable de la livraison, mais qu’il avait commencé à faire disparaître des courriers dès 2003. Il a pris sa retraite mais a été réembauché au bureau de poste de Seya à Yokohama. C’est là que l’affaire a été révélée lors d’un contrôle interne le 20 novembre de l’année dernière.

L’homme a reconnu les faits et la poste japonaise a déposé une plainte auprès de la police préfectorale de Kanagawa, le 14 janvier.

S’il est reconnu coupable, le postier risque une peine de prison de trois ans et une amende de 500 000 yen (4100 euros).

Nous l’avons découvert tardivement car la cache était chez lui, ce qui dépasse les limites d’une inspection interne“, a déclaré un porte-parole de la poste japonaise.

Nous allons négocier avec la police au sujet des articles non livrés et présenter des excuses aux expéditeurs et aux destinataires au fur et à mesure que nous les livrons“, a-t-il déclaré.

L’entreprise donnera des instructions détaillées aux travailleurs et fera de son mieux pour éviter qu’une telle situation se reproduise, selon le porte-parole.

Source: Kyodo News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici