Trump contre la Californie: personne ne devrait être forcé de payer les avortements d’autres personnes

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

L’administration Trump a déclaré vendredi que la Californie ne peut pas exiger des assureurs santé qu’ils couvrent les avortements et a menacé de réduire certains fonds fédéraux de santé à moins que cet État, gouverné par la gauche, ne retire cette exigence.

Le Département de la Santé et des Services sociaux (HHS) a publié un avis selon lequel l’État viole une loi fédérale appelée “amendement Weldon”. L’avis de violation est le résultat d’une enquête menée par le Bureau des droits civils du HHS.

Personne en Amérique ne devrait être forcé de payer ou de couvrir les avortements d’autres personnes“, a déclaré Roger Severino, directeur du Bureau des droits civils du Département de la Santé et des Services sociaux, dans un communiqué.

Le Département de la Santé et des Services sociaux a déclaré qu’il pourrait limiter certains fonds alloués par le gouvernement fédéral à l’État si la Californie ne se conforme pas à la loi du pays sous 30 jours. Il n’a pas précisé quels fonds sont concernés, ni de combien ils pourraient être réduits.

Cette annonce intervient alors que le président américain Donald Trump devrait être le premier président américain à assister à la Marche pour la Vie annuelle qui se tiendra à Washington vendredi, en apportant ainsi son franc soutien au mouvement pro-vie.

Source: Reuters/NYPost

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici