Mosquée à Issy? La belle et grande victoire des habitants

La mosquée de Tsingoni/Flickr
La mosquée de Tsingoni/Flickr

Depuis de très longs mois, les habitants d’Issy-les-Moulineaux s’opposent à un projet de construction de mosquée dans leur ville. Ils ont d’excellents arguments pour le combattre, ils sont courageux et organisés.

Causeur a enquêté.

“La commune d’Issy-les-Moulineaux, située dans la petite couronne parisienne, compte seulement 69 000 habitants. Son maire, André Santini, qui se représente avec l’appui d’En marche, nourrirait pourtant toujours le projet d’y construire une mosquée au 135 avenue de Verdun (des terrains appartenant à la mairie) d’une capacité de 1000 places pour la prière.”

Un projet pharaonique, pour une ville où les musulmans sont peu nombreux.

“L’ambitieux projet offrirait aux fidèles une mosquée en forme d’imposante coupole de dix mètres de hauteur, sans minaret, avec une entrée distincte pour les hommes et les femmes (bonjour, la mixité!), sur une superficie totale de 1100 m2, là où les adeptes de l’islam se contentent à ce jour d’une salle dix fois plus petite, qui doit fermer.”

Donc, un projet qui risquait fort d’attirer des musulmans de toute la région.

“Au-delà des difficultés pour le stationnement, des attroupements permanents prévisibles sur leur trottoir les préoccupent, la mosquée n’allant pas servir que le jour de prière. Tout un ensemble d’activités était prévu (salles de prière évidemment, mais aussi salles de cours, salles de conférences et également une chambre mortuaire impliquant toutes les cérémonies d’enterrement qui produisent bien souvent une foule passionnée).”

Bref, la présence de cette mosquée promettait un enfer au quotidien pour cette ville tranquille, très traditionnelle, aux antipodes d’un “territoire perdu de la République”. Cette mosquée l’aurait fait basculer dans l’islamisation accélérée. Parfaitement conscients du risque, bien organisés et bien conseillés, les habitants de la ville ont réagi sans faillir.

“Arthur de Dieuleveult, qui défend les intérêts des riverains immédiats craignant pour leur cadre de vie, nous indique que le chantier n’est pas démarré à ce jour. “Sans aucun doute, le porteur du projet attendait le caractère définitif du permis de construire pour engager les travaux. Or, nous avons attaqué le permis de construire et le permis de démolir devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.”À la grande satisfaction de ses clients, l’avocat vient de gagner. “Nous avions déposé notre recours en octobre 2018. Un an suivant notre dépôt, le tribunal nous a reçu pour une audience. Le jugement rendu le 19 décembre 2019 annule le permis de construire et le permis de démolir !” ”

En attendant un éventuel appel, la bataille contre l’islamisme est gagnée à Issy-les-Moulineaux. Un grand bravo aux habitants de cette ville pour leur belle résistance, sur laquelle tant et tant de nos concitoyens devraient prendre exemple au plus vite.

Et honte à Santini et à LREM, qui ont osé tenter de changer une petite ville tranquille en pôle d’attraction de l’islamisme.

Source: Causeur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici