La CGT frappe encore! Les grévistes arrêtent la centrale hydroélectrique la plus puissante de France

Usines Hydroélectriques EDF De Grand'Maison Photo: Hydroweb
Usines Hydroélectriques EDF De Grand'Maison Photo: Hydroweb

Après une vaste coupure de courant mardi matin dans le Val-de-Marne, entraînant un risque pour l’aéroport d’Orly et le marché de Rungis, la CGT Énergie a annoncé avoir mis à l’arrêt l’usine hydro-électrique de Grand’Maison en Isère, qui produit 9% de l’électricité en France.

Cette action a été “décidée en assemblée générale” par les grévistes sur le site “qui se sont installés en piquet de grève reconductible pour une durée indéterminée“, a indiqué la CGT, ajoutant que les grévistes “décideront dans les jours qui viennent des suites à donner au mouvement“.

Après sept semaines de conflit, les grévistes et les syndicalistes multiplient les actions coups de poing pour faire pression sur le gouvernement avant la présentation de la réforme des retraites en Conseil des ministres, vendredi prochain.

La CGT Énergie avait annoncé lundi une semaine “rythmée par la grève et des actions innovantes partout en France“. Ces actions, notamment les blocages et les coupures sauvages de courant, ont été critiqués par le Premier ministre Édouard Philippe qui a demandé des sanctions contre leurs auteurs.

La centrale de Grand’Maison, située au droit de la retenue du Verney, compte 12 groupes de 150 mégawatts environ chacun, ce qui donne une puissance totale installée du complexe à 1820 mégawatts environ. Associé au barrage du Verney, ils composent l’ensemble hydroélectrique du vallon de l’Eau d’Olle.

Il s’agit de la centrale hydroélectrique la plus puissante de France qui correspond à 9% de la puissance du parc hydraulique de France. Elle dispose d’une puissance équivalente à celle de deux réacteurs nucléaires.

Source: France TV Info

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici