Enquête ouverte à Paris suite à une vidéo de manifestant matraqué au sol par un policier

Image d'illustration/Wikimedia Commons
Image d'illustration/Wikimedia Commons

Après la vidéo d’un manifestant frappé au sol par un policier à Paris, une enquête a été ouverte. L’IGPN va enquêter pour “violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique”.

Quelques jours seulement après les appels à l’exemplarité des forces de l’ordre par le président et le gouvernement, une nouvelle vidéo, relayée par le journaliste David Dufresne qui documente depuis plus d’un un ce genre d’incidents, provoque l’indignation sur les réseaux sociaux.

On y voit un homme au visage ensanglanté se faire frapper au sol par un policier lors de son interpellation en marge de la manifestation parisienne des Gilets jaunes samedi. Selon le parquet de Paris, une enquête a été ouverte dimanche 19 janvier, pour “violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique“. Elle a été confiée à l’IGPN, la police des polices.

Une “enquête administrative interne a été confiée au service d’évaluation et de contrôle” afin “de faire toute la lumière sur cette action”, selon la préfecture de police.

 

Quelques milliers de manifestants ont défilé samedi après-midi à Paris, à l’appel des Gilets jaunes, en scandant des slogans anti-Macron, anti-policiers ou contre la réforme des retraites. Dès le début d’après-midi, il y avait eu des tensions avec les forces de l’ordre, intervenues pour disperser un bloc qui tentait de se constituer en tête de cortège, selon la préfecture de police de Paris.

Mais c’est surtout à l’arrivée devant la gare de Lyon, que le face-à-face s’était durci, avec notamment l’incendie d’une baraque de chantier à quelques mètres de l’entrée de la gare.

Source: AFP/Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici