Krzysztof Bosak, un jeune candidat pour porter les valeurs de la droite polonaise lors de l’élection présidentielle

Krzysztof Bosak à la convention électorale Photo: Facebook
Krzysztof Bosak à la convention électorale Photo: Facebook

Au terme d’une primaire à la mode étasunienne, Krzysztof Bosak, âgé de 37 ans, a été élu samedi à Varsovie candidat à l’élection présidentielle de la Confédération, une large coalition des partis et mouvements de droite, regroupant des patriotes, nationalistes et conservateurs, à droite du gouvernement polonais actuel.

Ayant obtenu 163 voix de grands électeurs (51,9%), Krzysztof Bosak a battu de justesse le cinéaste catholique traditionaliste Grzegorz Braun, déjà candidat à la présidence en 2015, qui en a obtenu 146 (48,5%).

Le patriotisme, le conservatisme, la fidélité aux valeurs chrétiennes et la liberté économique sont, selon le vainqueur, les valeurs qui rassemblent les diverses factions de la Confédération.

La liberté économique et la propriété privée permettent aux gens de conserver leur liberté. Si la société est composée de personnes libres, la nation est forte“, a déclaré Krzysztof Bosak dans un discours qui a suivi l’annonce des résultats.

Krzysztof Bosak, qui représente le courant national au sein de la Confédération, a également critiqué “l’étatisme exacerbé“, affirmant que “les nationalistes ne veulent pas que la nation devienne un annexe à la bureaucratie étatique“, mais ils souhaitent “une nation forte, une nation d’hommes libres.

Le candidat à la présidence de la Confédération a déclaré que ce qui unit les nationalistes, les conservateurs, les libéraux classiques et les traditionalistes, c’est la recherche d’un État fort. Il a dit qu’un État endetté ne pourrait jamais être un État fort. Selon Krzysztof Bosak, le gouvernement du parti au pouvoir, le Parti du droit et de la justice (PiS), pousse la Pologne à s’endetter davantage.

Notre indépendance est coupée en morceaux et offerte à Bruxelles, tout comme notre économie est coupée en morceaux et offerte à la finance internationale“, a-t-il déclaré, ajoutant que “si nous voulons être des hommes libres, si nous voulons nous battre, nous devons affirmer qu’un Etat sain est un Etat aux finances équilibrées et qui n’est pas endetté“.

Ancien député de 2005 à 2007, alors le plus jeune de la Diète, Krzysztof Bosak a été réélu député en 2019.

Fondateur et vice-président du Mouvement national, une composante de la Confédération, Krzysztof Bosak est un national-conservateur, catholique et euroscepticique. Il considère que les principaux partis de droite d’Europe occidentale ont cédé à la pression libérale et ont abandonné leurs valeurs. Selon lui, le parti social-conservateur polonais Droit et justice (PiS) tend vers cette idéologie. Il se reconnait “plutôt sceptique” à l’égard de la démocratie.

Source:

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici