Grand Débat National de Macron: devinez où sont les résultats!

Macron chez Whirlpool/Capure d'écran YouTube
Macron chez Whirlpool/Capure d'écran YouTube

Vous vous souvenez sans doute du Grand Débat National, qui avait pour vocation première de mettre fin à la crise des Gilets jaunes. Macron et ses ministres firent le tour de France pour discuter avec les Français. C’était il y a un an. Où sont passés les résultats? 

Macron avait promis de mettre en ligne, accessibles à tous les Français, les “cahiers de doléances” du peuple: les critiques et demandes formulées lors des débats. Mais personne n’en a jamais vu la couleur.

Macron disait: “Pour moi, il n’y a pas de questions interdites. Nous ne serons pas d’accord sur tout, c’est normal, c’est la démocratie. Mais au moins montrerons-nous que nous sommes un peuple qui n’a pas peur de parler, d’échanger, de débattre. Pour garantir votre liberté de parole, je veux que cette consultation soit organisée en toute indépendance, et soit encadrée par toutes les garanties de loyauté et de transparence.”

Les 16.000 cahiers de doléances remplis par les Français devaient être consultables par n’importe qui, gratuitement, sur Internet: “l’ensemble des contributions au débat, qu’elles aient été envoyées par voie postale, par courriel ou via les formulaires en ligne, seront à terme accessibles à tous.

À la place, sur le site du Grand Débat, on n’a droit qu’à une synthèse hâtive, où il est évident que les résultats ont été carrément inventés. Et pour une raison très simple et imparable: les données n’ont jamais été centralisées! “Les 16.337 cahiers de doléances du “Grand débat” se sont retrouvés dans des cartons au fond des 101 archives départementales françaises”, explique Marianne.

La parole du peuple est devenue un puzzle de 101 pièces qui n’ont jamais été mises ensemble. On ne saura jamais ce qu’ont dit nos compatriotes.

Cerise sur le gâteau: quand on l’interpelle à ce sujet, l’État répond: “Les cahiers citoyens représentent des téraoctets de données, les héberger en permanence sur le site aurait été trop lourd à mettre en place.” Énorme blague proférée par des incompétents parfaits!

Source: Marianne

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici