VIDÉO. Larcher se réveille soudain et bastonne Macron

Gérard Larcher/Wikimedia Commons
Gérard Larcher/Wikimedia Commons

Depuis qu’il a été nommé président du Sénat, on n’a pas beaucoup entendu Gérard Larcher. Ce qui n’était pas plus mal, puisqu’il n’a à peu près rien à dire. Mais là, soudain, il sort de sa sieste de très haut fonctionnaire et envoie du lourd. Bienvenue au club, Gérard!

On ne sait pas ce qui lui prend, mais il est à fond. Lors de son discours des vœux de président du Sénat, Gérard Larcher a sorti la boîte à claques. Morceaux choisis.

Le déficit de l’État avoisine 100 milliards d’euros et ce dernier va emprunter 205 milliards en 2020, un record!”

Nous n’avons quasiment plus aucune marge de manœuvre pour faire face à un éventuel choc conjoncturel ou à une augmentation des taux d’intérêt, alors même que les risques extérieurs sur la croissance s’accumulent.”

“En un an, les flux de demandeurs d’asile à destination de la France n’ont jamais été aussi importants.”

“Que reste-t-il du grand débat? Que reste-t-il de la révision constitutionnelle qui nous et vous a tant occupée? Que-reste-t-il des annonces majeures sur la politique migratoire de la France?”

Etc., etc., etc. Encore un discours qui va disparaître, englouti par le flot interminable des critiques qui n’atteignent jamais la blanche colombe macronienne.

Sources: Le Figaro, Twitter

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici