Manipulation: la réforme des retraites chouchoute les journalistes

Photo/Wikipedia
Photo/Wikipedia

Depuis longtemps déjà, le pouvoir français a compris comment soumettre les journalistes de notre pays. D’abord, en subventionnant de manière massive les médias, petits et grands.

Ensuite, en accordant aux détenteurs d’une carte de presse des avantages fiscaux non négligeables.

Tout cela incite grandement les médias à hésiter avant d’attaquer frontalement l’Élysée, ou d’expliquer à leurs lecteurs les injustices du système fiscal national.

Mais Le Monde révèle une nouvelle embrouille, une nouvelle manière d’acheter la presse. “Concernant les journalistes, aucun élément ne permet d’affirmer qu’ils seront écartés du régime universel. Ce sont des salariés du secteur privé — ou, pour certains, d’entreprises publiques comme Radio France ou France Télévisions — qui basculeront dans le futur système universel à points. Le projet de loi prévoit néanmoins que les réductions de cotisations dont bénéficient les journalistes, et qui donneront droit à des points supplémentaires, seront prises en charge par l’État. Les modalités restent encore à déterminer.”

Autrement dit: on conseille aux journalistes de se tenir tranquilles au sujet des retraites. S’ils veulent continuer à profiter de privilèges collectifs et individuels, ils ont tout intérêt à défendre la réforme.

Source: Le Monde

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici