Incendie de la fourrière de Besançon: cinq “jeunes” d’un quartier sensible interpellés par le RAID

Image d'illustration/Police nationale
Image d'illustration/Police nationale

Un gigantesque incendie criminel avait ravagé la fourrière de Besançon, située dans le quartier sensible de la Planoise, et détruit plus de 150 voitures le 31 décembre dernier. Hier matin, d’importants effectifs de police dont des hommes du RAID et de la BRI ont procédé à l’interpellation de cinq jeunes, issus du quartier et connus pour divers infractions, qui seraient impliqués dans cette affaire.

Le 31 décembre 2019 dans la matinée, des individus s’étaient introduits par effraction dans la fourrière de la commune de Besançon. Celle-ci se trouve implantée au sein du quartier ultrasensible de la Planoise où les fusillades à l’arme de guerre ne sont pas rares.

Les intrus avait mis le feu à une BMW volée et mise sous scellés par la justice. Le feu s’était alors propagé et 150 véhicules étaient partis en fumée. Dans leur fuite, les malfaiteurs n’avaient pas hésité à ouvrir le feu sur un gardien qui tentait de les poursuivre.

Après deux semaines d’une minutieuse enquête menée conjointement par la sûreté départementale et par la police judiciaire de Besançon, un important coup de filet a eu lieu hier dans la cité de la Planoise.

En effet, vers 6h00 hier matin, d’important effectifs de police dont des hommes du RAID et de la BRI ont investi plusieurs immeubles de ce quartier à forte population immigrée et cinq hommes, âgés de 18 à 28 ans et connus pour diverses infractions, ont été interpellés à leurs domiciles.

Ces “jeunes” sont suspectés d’être impliqués dans l’incendie à des degrés divers que l’enquête devra préciser. Leur garde à vue peut durer 96 heures, les faits ayant été commis en bande organisée.

Source: France3/ 20 Minutes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici