Hidalgo se prend-elle pour un pharaon? Elle veut des constructions pour 20 milliards d’euros afin de loger les bobos

Anne Hidalgo/DR
Anne Hidalgo/DR

Le succès de l’exposition Toutânkhamon au Louvre aurait-il donné des idées à la maire socialiste sortante de Paris? Candidate à sa succession, Anne Hidalgo a promis de lancer des travaux pharaoniques dans la capitale pour 20 milliards d’euros afin de loger “à prix abordable” les classes moyennes.

Elle entend lancer une société immobilière d’économie mixte, dotée dès le départ de “6 milliards d’euros — dont 1 milliard d’euros de la Ville de Paris, 2 milliards d’investisseurs publics tels que la Caisse des dépôts, 3 milliards du secteur privé“.

De 2020 à 2026, “nous voulons lever 20 milliards sur le marché parisien pour racheter des immeubles, les transformer et les proposer à la location pour les classes moyennes“, a affirmé Anne Hidalgo.

En déplacement dans le XIe arrondissement, en compagnie de sa fine équipe de bras cassés — son actuel adjoint au Logement, le communiste Ian Brossat, le candidat en tête de liste, Arnaud Ngatcha et l’ancienne ministre, Emmanuelle Cosse — Anne Hidalgo a promis “environ 30 000 logements” en six ans.

L’arrondissement visé d’abord par cette mesure est le “IXe, dans lequel il y a une gentrification“. La gentrification, rappelons-le, est un synonyme anglo-saxon de l’embourgeoisement, soit le contraire de la paupérisation. En clair, pour la maire actuelle de Paris, il est préférable qu’un quartier soit pauvre plutôt que de laisser les gens plus aisés s’y installer, avec tous les risques que ça comportes, afin de relever le niveau.

Elle vise aussi “les arrondissements centraux où nous avons perdu beaucoup de logements du fait d’AirBnb, mais aussi des gros arrondissements populaires comme les XIIIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements où il y a beaucoup de logement social, mais où il nous faut rééquilibrer et remettre des classes moyennes“. Remettre les bobos pour avoir plus d’électeurs?

Les loyers pratiqués dans ces nouveaux logements “seront 20% en dessous du prix du marché actuel“, a assuré Anne Hidalgo. En décrypté, cela signifie une prime de 20% pour les gens qui auront la chance de bénéficier de ces fameux logements. Qui seront attribués, bien sûr, par une “commission impartiale et objective”, tout comme les HLM de Paris, ce fonds de clientélisme électoral sous Chirac, Tibéri, Delanoë et Hidalgo.

La candidate avait déjà énuméré une série de propositions bien bolchéviques sur le logement qui se résument à deux points: à empêcher les Parisiens propriétaires d’arrondir leurs fins des mois avec leur logements (référendum sur AirBnb, encadrement des loyers), et installer à Paris des populations précaires, ou alors des bobos (25% de logements sociaux en 2025, 6000 logements vendus à moitié prix) pour se constituer un corps électoral fidèle à la gauche.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici