L’armée française en deuil. A 95 ans, l’amiral Pierre Lacoste s’est éteint. Qui était-il?

L'amiral Pierre Lacoste/DR
L'amiral Pierre Lacoste/DR

L’amiral Pierre Lacoste, né le 23 janvier 1924 à Paris, ancien élève de l’Ecole navale, est décédé ce lundi. Ayant rejoint la France libre, puis combattu en Indochine, il a accompli une brillante carrière d’officier de marine jusqu’à commander l’Escadre de la Méditerranée et devenir le chef du cabinet militaire du premier ministre Raymond Barre.

Mais c’est surtout comme Directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) de 1980 à 1985 qu’il a accédé à la notoriété, avec le fiasco du Rainbow Warrior. Sur ordre du président de l’époque, le socialiste François Mitterrand, le navire de Greenpeace qui protestait contre les essais nucléaires français dans le Pacifique avait été saboté.

Pas convaincu par l’opération, l’amiral s’était exécuté, mais le naufrage du navire avait conduit à la mort d’un photographe. La Nouvelle-Zélande a rapidement remonté la trace des faux époux Turenge jusqu’à la France. Pierre Lacoste qui avait refusé de vendre ses hommes a donc été limogé par François Mitterrand.

L’amiral Lacoste a consacré de reste de sa vie à promouvoir la culture française du renseignement. En 2005, il avait été chargé de structurer la profession de l’intelligence économique en France, et était devenu en 2006 président de la Fédération des professionnels de l’intelligence économique. L’armée française perd une de ses figures.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici