À Rennes, encore un suicide dans les rangs de la police, le deuxième dans la journée

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Un policier s’est suicidé lundi au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes. Il s’agit du deuxième suicide de policier dans la même journée, alors qu’une policière a déjà mis fin à ses jours avec son arme de service dans son commissariat de Saint-Nazaire.

Le parquet s’est rendu sur place et une enquête a été ouverte“, a indiqué le procureur de la République de Rennes, qui n’a pas souhaité donner plus d’informations.

Selon une source syndicale, il s’agit d’un policier de 52 ans, dont le corps a été retrouvé sans vie, ce lundi à 18h30, dans les toilettes du CRA.

En France, les centres de rétention administrative sont utilisés pour retenir les étrangers qui n’ont pas le droit de séjourner sur le territoire français et qui font l’objet d’une décision d’éloignement forcé. Ils sont retenus pour organiser leur voyage vers leur pays.

Il s’agit du troisième suicide de policier de l’année. En 2019, 59 agents ont mis fin à leurs jours, selon un décompte de la police, contre 35 en 2018.

Une policière de 52 ans avait également mis fin à ses jours lundi matin avec son arme de service dans les locaux du commissariat de Saint-Nazaire, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici