À Montpellier, les clandestins mineurs se déchaînent: quinze interpellations dans le week-end!

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Entre vendredi 10 janvier au soir et hier matin, une quinzaine de clandestins se déclarant “mineurs non accompagnés” ont été interpellés à Montpellier pour une série de graves délits. Vols par ruse ou par violence, tentatives de cambriolages ou menace avec arme ont été commis par ces immigrés, pour la plupart récidivistes. Placés en garde à vue, on ne connaît pas le sort judiciaire qui leur est réservé.

À l’instar de 2019, 2020 s’annonce chaud à Montpellier. En effet, le week-end dernier encore, des immigrés clandestins se déclarant mineurs ont perpétré une véritable razzia dans les rues du centre-ville de la préfecture de l’Hérault.

Rôdant par équipes de deux à quatre individus, le soir venu, à l’affût de toutes les opportunités, ces clandestins ont commis toute une série de vols et d’agressions violentes au préjudice de la population locale.

Vol de bijoux ou de biens de valeurs à l’arraché ou avec violences, vol de téléphone par ruse en “empruntant” un I-phone pour appeler la famille, menaces avec armes ou encore cambriolages nocturnes de commerces en défonçant les vitrines à coups de plaques d’égout devant les passants, voici un échantillon du savoir-faire déployé ce week-end par ces “mineurs non accompagnés”!

Quinze individus en tout ont été interpellés par la police pour ces faits et ont été placés en garde à vue. La plupart étaient déjà mis en examen pour d’autres faits survenus au mois de décembre et interdits de présence à Montpellier. Presque tous ont été trouvés en possession de couteaux à cran d’arrêt.

Le sort judiciaire réservé par le parquet à ces hommes, qui déclarent être âgés de 13 à 17 ans, n’est pour l’heure pas encore connu mais nul doute que la proverbiale et implacable rigueur de notre justice socialisante mettra ces individus hors d’état de nuire sur notre territoire!

Source: Métropolitain

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici