Largement rejeté par les Français, “l’âge pivot” sera dans la réforme des retraites de la Macronie

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud/DR
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud/DR

Ce mercredi, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, annonce que la création d’un “âge pivot” pour financer les retraites figure “pour l’instant” dans le projet de loi que le gouvernement doit présenter le 24 janvier.

Aussi appelé “âge d’équilibre”, ce dispositif prendrait la forme d’une décote permanente pour ceux qui partiraient à la retraite avant 64 ans, donc de fait, cela reviendrait à un recul de l’âge de la retraite, puisque, en partant à 62 ans avec toutes ses cotisations, le retraité serait amputé d’une partie de sa retraite.

En conclusion: pour avoir sa retraite complète avec toutes ses annuités, il faudra donc aller jusqu’à 64 ans au lieu des 62 ans avant la réforme. Seulement voilà après tous les efforts que les Français ont fait, on leur en demande toujours plus pour un système toujours en faillite, il est temps d’arrêter les frais.

Le 7 janvier, la CFDT et l’Unsa ont demandé à l’exécutif d’y renoncer avant une nouvelle réunion vendredi 10 janvier, avec le Premier ministre.

Muriel Pénicaud a souhaité “qu’on trouve un moyen (…) par toutes les solutions nécessaires”, qu’elles soient “alternatives” ou “complémentaires à l’âge pivot” pour sauver cette escroquerie de haut vol qu’est le système de retraites par répartition: une pyramide de Ponzi.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici