Alors que la France est frappée par une grève coûteuse, pour Le Maire l’économie va bien

Bruno Le Maire/Photo Officielle
Bruno Le Maire/Photo Officielle

Le ministre de l’Économie et des Finances dit s’attendre à une croissance du PIB de 1,3% cette année et l’an prochain. Mais pour lui, “les perspectives économiques de la France sont bonnes et solides”, ose-t-il déclarer dans une interview au Journal du dimanche.

Pas à une absurdité près, Bruno Le Maire, estime que la grève interminable depuis le 5 décembre, notamment dans les transports, contre la réforme des retraites ne devrait pas tirer la croissance vers le bas, mais à condition qu’un “compromis (soit) trouvé rapidement”. Compromis que le gouvernement ne s’est pas empressé de négocier.

“Il y a un temps pour manifester son opposition, et il y a un temps pour trouver un compromis. Ce temps est venu”, dit-il, vaut mieux tard que jamais comme on dit.

Car si les syndicats subventionnés se sont refait une santé avec cette grève, c’est surtout parce que la Macronie n’a réussi qu’à pondre une réforme qui ne satisfaisait qu’elle-même, jetant ainsi dans les bras de la CGT, les travailleurs lésés par une réforme qui maintient un système injuste.

Chacun y va de se revendication, de la préservation de son régime spécial, sans défendre la seule réforme qui vaille: libérer les Français de cette pyramide de Ponzi qui s’effondre sur elle-même, en basculant progressivement sur un système libre de retraite individuelle, le régime spécial pour tous.

Source: AFP, Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici