Tyrannie de gauche: Hidalgo censure une campagne pro-familles!

Photo/Twitter
Photo/Twitter

Anne Hidalgo est connue pour son caractère tyrannique. Mais là, elle pousse le bouchon idéologique un cran plus loin que d’habitude: elle vient de faire interdire dans Paris une campagne de publicité pro-familles.

Les slogans n’avaient pourtant rien de provocateur, rien de douteux, rien de fasciste. Ils se contentaient de valoriser la protection de chaque membre de la famille, et le rôle de la famille dans notre civilisation.

“La société progressera à condition de protéger la maternité.” “La société progressera à condition de protéger la paternité.” “”La société progressera à condition de protéger la vie.” Où est le problème avec ces trois phrases? Qui peut être assez fou pour ne pas être d’accord avec la protection des mères, des pères et des enfants? Réponse: Anne Hidalgo, grande-prêtresse du Macronistan.

Elle se dit “profondément choquée et indignée”. Quand on voit cette campagne, on se demande de quoi! Et elle détecte là une campagne “anti-IVG et anti-PMA”. Le procédé est le même que toujours avec la gauche: tout ce qui la dérange est forcément un monstre réactionnaire, obscurantiste et probablement fasciste.

En réalité, Hidalgo attaque une association qu’elle hait: l’Alliance Vita, une organisation pro-vie, de droite, conservatrice sur le plan des mœurs et proche des catholiques. Autant de raisons de la détruire, aux yeux d’Anne l’adoratrice du mouvement LGBT.

Mais depuis quand les innombrables Français qui soutiennent la famille traditionnelle n’ont-ils plus le droit de s’exprimer? Et en quoi ces trois messages constituent-ils un délit? Sur quelle légitimité, sur quelle loi, quel règlement, la maire de Paris s’appuie-t-elle pour prendre une décision aussi autoritaire, pour ne pas dire totalitaire?

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici