Mélenchon défend Corbyn et accuse le CRIF de l’avoir fait perdre en usant d’une rhétorique douteuse

Jean-Luc Mélenchon/Capture d'écran Twitter
Jean-Luc Mélenchon/Capture d'écran Twitter

Après la lourde défaite du socialiste birtannique Jeremy Corbyn, Jean-Luc Mélenchon a réagi par écrit: “Retraite à points, Europe allemande et néolibérale, capitalisme vert, génuflexion devant les ukases [décisions des tsars de Russie autocrates] arrogants des communautaristes du Crif: c’est non”.

Il prétend que le chef du Labour “a dû subir sans secours la grossière accusation d’antisémitisme à travers le grand rabbin d’Angleterre et les divers réseaux d’influence du Likoud”, le parti de droite du Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.

“Au lieu de riposter, il a passé son temps à s’excuser et à donner des gages. Dans les deux cas, il a affiché une faiblesse qui a inquiété les secteurs populaires”, a conclu Mélenchon.

L’entourage de Jean-Luc Mélenchon a prétendu qu’il voulait dire qu’il ne se laisserait “pas influencer par des lobbys quels qu’ils soient, financiers ou communautaristes”. Opérant ainsi un lien douteux entre la finance et la communauté juive.

Ce dimanche, le CRIF a réagi et dénoncé les “propos inadmissibles” du député de La France Insoumise. Ces déclarations “relèvent d’un amalgame aussi choquant que surprenant: quel lien existe-t-il entre le Crif et les élections britanniques?”, note le président du Crif, Francis Kalifat.

Il estime que Jean-Luc Mélenchon “tombe dans une dérive complotiste qui en dit long sur l’évolution de sa pensée”. “Les propos inadmissibles d’un Mélenchon à la dérive, avide de visibilité médiatique, sont inspirés d’une rhétorique vichyste du complot juif”, conclut-il.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici