La Macronie continue d’engraisser le mammouth: +10 milliards d’euros pour les bureaucrates de l’Éducation nationale

Jean Michel Blanquer/Twitter
Jean Michel Blanquer/Twitter

Invité ce dimanche midi au micro du Grand jury RTL/Le Figaro/LCI, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a annoncé que l’État allait revaloriser les revenus des enseignants pour éviter que baissent leurs pensions de retraite.

En raison de salaires faibles en début de carrière et de primes rares, les plus de 900 000 enseignants perdraient beaucoup si le nouveau système de retraites par points était appliqué automatiquement.

Selon un simulateur du Snes-FSU, un professeur certifié de collège ou de lycée, ayant cotisé 42 annuités, percevrait une pension mensuelle de 1888 euros au lieu de 2677 euros. Soit une perte annoncée de 789 euros dans ce cas précis.

En déplacement dans un lycée à Nancy, vendredi, le Premier ministre, Édouard Philippe, a évoqué 10 milliards d’euros répartis sur plusieurs années. Plutôt sous forme de primes, selon Jean-Michel Blanquer, qui seront la contrepartie de nouvelles missions, de fonctions supplémentaires.

Loin d’être claire, cette réforme conduit le gouvernement à venir dépenser encore de l’argent pour le premier budget de l’État, pour les résultats catastrophiques qu’on lui connaît. Incapable d’assurer la restitution de leur dû aux cotisants au jour de leur retraite, la Macronie remet de l’argent dans la machine à perdre, au préjudice des contribuables.

Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici