La France devient un pays de Smicards

Image d'illustration/Signalétique DR
Image d'illustration/Signalétique DR

Vient de paraître une étude du Dares, Service des Statistiques du Ministère du Travail, qui permet de mesurer le nombre de salariés dans les entreprises du secteur privé dont la rémunération est très proche du salaire minimum. Les résultats sont accablants.

“Au 1er janvier 2019, 13,4% des salariés étaient ainsi payés entre 9,88 euros de l’heure (valeur du Smic en vigueur au 31 décembre 2018) et 10,03 euros (valeur du Smic au 1er janvier 2019). Cela représente 2,32 millions de personnes, contre 1,98 million en 2018”, explique Le Figaro.

C’est le pourcentage le plus élevé depuis 11 ans. Et c’est bien la preuve que le macronisme ne fonctionne absolument pas: le grand bond en avant économique vendu par le Grand Penseur Complexe n’a jamais eu lieu.

Et Le Figaro précise: “L’étude révèle également qu’un nombre croissant de branches d’activité ont des grilles salariales non conformes, car elles proposent un premier échelon de rémunération inférieur au salaire minimum légal.”

Non seulement la proportion de gens payés le moins possible augmente, mais il y a de plus en plus de gens qui gagnent encore moins!

Et ce que cette étude ne dit pas, mais que d’autres confirment, c’est que la part des espèces non déclarées et du travail clandestin augmentent également.

Ce qui signifie que les entreprises, surtout les petites, n’arrivent plus à survivre sans tricher. C’est un trait du socialisme: il pousse au mensonge, à l’illégalité, parfois même à la criminalité. Ce n’est pas la prétendue radinerie des actionnaires ou des patrons qui fait la douloureuse pauvreté française, mais notre fiscalité, nos charges, nos lois, nos taxes, notre enfer réglementaire.

Source: Le Figaro

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici