Absurde: toujours plus de policiers, et toujours moins de moyens!

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration Pxhere

Le très respectable et très sévère institut d’études économiques Ifrap, impitoyable pour les folies de la Macronie, nous dévoile ce matin un phonème hallucinant: les policiers français sont toujours plus nombreux… et on toujours moins de matériel! À quand des flics en slip dans la rue?

Chiffres à l’appui, l’Ifrap explique: “Petit à petit, la masse salariale des personnels de sécurité a tendance à prendre toute la place en dépassant 17,6 milliards au sein d’un budget de 19,9 milliards. Les dépenses de personnel représentent maintenant 88,47%  des dépenses totales du programme en 2020, en augmentation de près de 1 point par rapport à 2019 (87,43%).”

L’Ifrap précise, et c’est effarant: “En dix ans, ces dépenses ont bondi de presque 30%. Et les dépenses de fonctionnement et d’investissement de seulement… 8% en dix ans. Et elles vont même baisser entre 2019 et 2020 de 17% dans la gendarmerie et de 23% dans la police. Ces investissements deviennent progressivement insuffisants pour assurer l’appui en matériel, et ce d’autant plus que les véhicules blindés ont 45 ans en moyenne, que les gendarmes doivent se partager des casques ou des gilets pare-balles ou les pistolets thermiques électriques… Les véhicules légers de la gendarmerie afficheraient 110.000 km au compteur en moyenne…”

L’Ifrap conclut alors, et c’est très inquiétant: “En cherchant à augmenter coûte que coûte les effectifs de sécurité et en partant donc d’un objectif louable, le gouvernement cannibalise les crédits de fonctionnement et d’investissement pourtant indispensables à un renforcement de l’efficacité opérationnelle et du moral des forces.” La mauvaise programmation des économies de fonctionnement sur les véhicules et les munitions “aboutit à déséquilibrer le budget Sécurité et à mettre à mal la mission à moyen et long terme ainsi que la sécurité des forces. Il faudrait réagir avant que la masse salariale des forces de sécurité n’atteigne 100% du budget.”

Bref, il ne faut surtout pas croire Castaner et Macron, quand ils nous disent que tout va bien se passer puisqu’ils engagent plein de nouveaux policiers. Car un policier sans armes, sans véhicules, sans rien d’autre que ses dix doigts face aux racailles et aux terroristes, n’est plus un policier, mais une cible vivante.

Source: Ifrap

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici