La réforme des retraites est un fake! Retailleau contre-attaque

C’est de plus en plus clair: le gouvernement va proposer l’égalité devant la retraite… et la repousser à plus tard. Autrement dit: on dit qu’on change tout, et on aggrave la situation sans rien changer. Bruno Retailleau n’est pas du tout d’accord avec ce minable tour de passe-passe.

En clair: c’est à la génération de 1975 que s’appliquera la réforme… mais dans le privé. En face, les régimes spéciaux bénéficieront, selon plusieurs médias, d’une application plus tardive: pour la génération de 1985. Dix ans de différence! C’est ça, l’égalité ?

Le chef de file des sénateurs LR a déclaré ce matin: “Alors ça, c’est le pompon!” Il voit dans cette mesure “une double injustice”. D’une part, pour les jeunes entrant, par rapport aux plus âgés. Et, d’autre part, pour le secteur privé, soumis au régime général, par rapport aux régimes spéciaux.

Brino Retailleau a précisé: “Cette réforme, c’est délais et déficits! Ils vont créer un machin, un établissement public, et l’objectif est, en quelque sorte, de nationaliser les 160 milliards d’euros de réserves des régimes privés, faute d’avoir eu le courage de réformer!”

Pour finir, il a enfoncé le clou du bon sens dans le crâne des communistes. “Un pays moderne, c’est, bien sûr, oui au droit de grève, mais un droit de grève qui supporte des limitations, comme dans tous les pays.” Il estime que le droit de faire grève n’est “pas absolu“, et il propose qu’un tiers du trafic soit assuré par la loi, aux heures de pointe, le matin comme le soir.

Bien vu, cher sénateur. Pour une fois que LR sert à quelque chose, on ne va surtout pas se plaindre.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici