Ça va pas, la tête? Macron veut un musée du terrorisme!

Capture d'écran/Twitter
Capture d'écran/Twitter

Pour avoir des idées tellement débiles qu’elles finissent par être scandaleuses, on peut faire confiance à Emmanuel Macron. Une fois de plus, il dépasse les limites de la décence.

L’année dernière, Emmanuel Macron a décidé de créer un Musée du Terrorisme. On aurait pu croire que c’était un projet sans lendemain, une déclaration de principe jamais suivie d’effets. Mauvaise pioche: le chantier va commencer, et il va falloir payer. Contribuable, entends-tu le chant des corbeaux noirs sur la plaine?

“Je souhaite qu’un musée-mémorial soit créé et que sa préfiguration soit lancée sans attendre”, avait déclaré Macron devant un parterre de représentants des victimes, plusieurs ministres, ainsi que des personnalités comme Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon.

On croit rêver. Jean-Luc Mélenchon a participé à cette cérémonie, alors que le communisme dont il est un supporter fanatique a été le plus grand terroriste du XXe siècle? Et pourquoi ne pas inviter d’anciens SS?

“Cela fait vingt ans que sont commémorées les victimes et nous ne nous habituerons pas”, avait également dit le Président de la République. Eh bien, les hommes, les vrais, ils s’habituent, cher Manu. Ils acceptent la guerre et ils la font, et ils la gagnent au lieu de la fuir.

Le site du gouvernement nous annonce maintenant que le projet accélère. Ouverture en 2020. Maître d’œuvre: Henri Rousso. Notre recherche nous a révélé qu’il est déjà membre de sept usines à gaz bureaucratiques, sans compter ses postes dans l’enseignement supérieur. Un vrai cumulard, comme on les aime.

Et pas n’importe quel cumulard: il a été soutien de Ségolène Royal, puis de François Hollande, puis d’Emmanuel Macron lors de leurs campagnes présidentielles respectives. Toujours du côté du manche socialiste!

Bref, Rousso va demander une fortune à Macron pour réaliser son projet, et Macron va nous demander la même somme. Sauf que Macron a le choix de refuser, pas nous.

Nous nous permettons donc quelques propositions de futures usines à gaz bien plus utiles pour le Macronistan: un Musée de la Dette Publique, un Musée de l’Assistanat Socialiste, un Musée de la Surtaxation à la française et un Musée du Gaspillage Étatique. Là, au moins, on saura dans quel pays on vit. Un pays où le socialisme tue beaucoup plus que le terrorisme, mais à petit feu.

Source: Le Point, site du Ministère de la Justice

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici