Près de 30 000 clandestins refusés sont revenus en Allemagne redemander l’asile

Image d'illustration/Twitter
Image d'illustration/Twitter

Au total, 28 283 demandeurs d’asile qui sont entrés dans le pays depuis 2012 et qui ont présenté une demande, mais qui ont ensuite été expulsés ou ont quitté le pays, sont maintenant revenus et ont présenté au moins une autre demande.

Selon les données, au 30 octobre, certains immigrés clandestins en sont à leur cinquième tentative, voirent plus. Une situation qui démontre que les frontières sont devenues des passoires, et que la politique d’asile est sciemment détournée par ces immigrés pour s’installer durablement en Europe.

Cet abus de l’hospitalité du droit d’asile allemand, irrite jusque dans les rangs de la majorité de la chancelière. “Toute violation de l’interdiction d’entrée doit finir en prison à l’avenir”, exige Lindholz, politicien de la CSU, le parti d’Angela Merkel.

Il y a trois semaines, le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU) avait annoncé un projet de loi qui permettrait de détenir les étrangers frappés d’une interdiction de réadmission pendant toute la durée de leur nouvelle procédure d’examen d’asile. Jusqu’à présent, cela n’a été possible que depuis quelques mois, souvent sans arrestation.

L’Allemagne qui accueillait jusqu’ici le plus de demandeurs d’asile en Europe, s’est fait détrôner par la France cette année, le même phénomène est observable en France, les clandestins qui n’obtiennent pas l’asile se maintiennent sur le territoire et harcèlent les administrations pour obtenir le maximum même s’ils n’y sont pas éligibles.

Source: Welt

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici