Des militants macronistes à Grenoble secoués en marge d’une manifestation anti-Macron

Les militants macronistes faisant campagne à Grenoble le jour de la grande manifestation anti-gouvernementale ont été un peu secoués. Un jeune homme de 19 ans, suspecté d’avoir participé aux violences, a été placé en garde à vue. Il devra effectuer un stage de citoyenneté, a indiqué le parquet de Grenoble.

L’homme a fait l’objet d’une mesure le condamnant à un stage de citoyenneté en guise de punition pour des “dégradations en réunion et participation à une manifestation avec visage masqué“, a indiqué le procureur de la République de Grenoble.

Cette mesure alternative aux poursuites s’applique lorsque la personne reconnaît les faits reprochés et permet d’éviter un procès.

Samedi après-midi, des militants macronistes qui faisaient campagne pour la candidate aux municipales de leur parti, Émilie Chalas, ont été violemment invectivés par des manifestants qui défilaient dans le centre-ville contre la réforme des retraites.

“Cassez-vous”, leur ont lancé certains des manifestants, qui ont également détruit une partie de leur matériel de campagne, selon une vidéo postée sur Twitter par la candidate qui a déposé dans la foulée une plainte pour “menaces et dégradations”.

Les vidéos des faits sont actuellement en cours d’exploitation pour identifier les auteurs“, a précisé le parquet, ajoutant que les quatre membres de l’équipe de campagne d’Émilie Chalas avaient apporté leur témoignage aux enquêteurs.

Jets de projectiles et de pétards, notre tente et Kakermono ont été détruits, le matériel incendié“, a déploré samedi dans un communiqué Émilie Chalas, se disant “consternée”.

Source: AFP/Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici