Arrestation de 16 militants d’extrême-gauche qui planifiaient d’attaquer des policiers

Black Bloc/DR
Black Bloc/DR

Samedi matin, seize hommes et femmes âgés de 20 à 40 ans, ont été arrêtés dans une location Airbnb située au cœur d’un quartier chic du Bouscat, en banlieue bordelaise. Ces membres d’une mouvance d’extrême gauche planifiaient des actions pour l’après-midi.

Des dizaines de bouteilles vides destinées à confectionner des cocktails Molotov ainsi que des bouteilles d’acide et des sacs de clous ont été retrouvés sur place. Dans la nuit de vendredi à samedi, des tags “ACAB” sur la façade d’un poste de police ont conduits les enquêteurs jusqu’à la piste de cet appartement.

Hier, vers 7h30, un fonctionnaire de la BAC a découvert cette inscription sur les murs de son domicile de Pontault-Combault: “Flic suicidé, à moitié pardonné” et le fameux “ACAB”.

“Pour chaque citoyen blessé, ce sera un membre de la famille des forces de l’ordre qui subira le même préjudice”, cette phrase a été reçue jeudi aux domiciles de régisseurs de compagnie de CRS, dont les noms sont donc publiés au Journal officiel.

Il n’est pas exclu que ces actions soient des représailles après la condamnation mercredi à huit mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles de la fichée S., Amélie Haudiquet, la militante d’extrême gauche, qui espionne les policiers.

Source: Le Journal Du Dimanche

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici