Val-de-Marne. Les guerres entre les cités sensibles et les bagarres à gogo

Image d'illustration/Wikimedia Commons
Image d'illustration/Wikimedia Commons

Ce mardi, la police est intervenue pour une rixe à l’arme blanche entre deux bandes armées a éclaté sur la voie publique, impliquant une quinzaine d’individus, dans une cité sensible de Créteil, dans le Val-de-Marne, en banlieue de Paris.

Sept protagonistes ont été interpellés sur les lieux. Ils ont été placées en garde à vue. Les agent ont pu confisquer des barres de fer, un couteau de cuisine et une matraque télescopique.

Selon les informations de la la préfecture de police, il n y a aucun blessé dans la bagarre. Aucun journal local ni national n’a jugé ce fait divers suffisamment digne d’intérêt pour être signalé.

La veille, dans le même département, la police a déjà procédé à 11 interpellations, dont dont 9 mineures, dans des circonstances similaires, avenue du maréchal Maunoury à Nogent-sur-Marne.

Les agent ont repéré dux “jeunes” cagoulés armés de barres de fer sont en train de traverser le boulevard de Strasbourg à Nogent-sur-Marne. Ils ont d’abord jeté leurs armes avant de tenter de prendre la fuite. Résistant à l’interpellation, ils ont été maîtrisés au sol et menottés.

On pense que la rixe s’inscrit dans le conflit entre les bandes de “jeunes” des villes voisines de Fontenay-sous-Bois et de Nogent-sur-Marne, de plus en plus fréquents et violents.

Dimanche dernier, un “jeune” de Fontenay-sous-Bois a été attaqué à coups de tessons de bouteille et touché avec le tir pistolet à décharge électrique de style taser et .

Une récente bagarre impliquant une trentaine de “jeunes” de ces deux cités sensibles a éclaté ce lundi après-midi près du stade Le Tiec à Fontenay-sous-Bois. Au vue de la police, les protagonistes s’étaient dispersés.

Source: Twitter/Info 94

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici