La face cachée de la SNCF: une gigantesque farce!

Capture d'écran/Youtube
Capture d'écran/Youtube

Grande grève des transports: jour J-2! Comme la SNCF va passer des jours, voir des semaines, peut-être même des mois, à pleurnicher sur son sort, jetons un œil aux dernières informations livrées par la Cour des Comptes, et comparons avec ce qui se fait dans le privé.

Commençons par les conducteurs, qui aiment tant se présenter comme des héros du travail. “Le temps de conduite effectif dans une journée est faible. Alors que la durée de travail effectif est de 6h40mn dans la journée, la durée de conduite réelle se situe à environ 3h40mn.”

Autrement dit: les conducteurs travaillent à mi-temps et son payés pour un plein-temps. Dans le privé, ça n’est pas possible: ça vaut un licenciement.

Ce qui se confirme quand on regarde les chiffres des tire-au-flanc. “L’absentéisme a progressé de 10% en 5 ans passant de 17,62 jours d’arrêt par agent en 2012 à près de 19 jours en 2017.”

Une entreprise privée où les employés s’absentent 19 jours par an de leurs postes de travail en-dehors des vacances, ça n’est pas possible: ça vaut un licenciement.

Et, ô surprise, les arrêts-maladie sont beaucoup plus nombreux chez les bureaucrates de la SNCF que chez leurs collègues qui font des travaux difficiles.

“Ce qui est plus surprenant c’est que le nombre de jours d’arrêt de maladie en 2017 est faible pour les agents de maitrise et les conducteurs. En revanche, il est particulièrement élevé pour les sédentaires et les roulants non conducteurs. Les taux les plus faibles concernent les métiers opérationnels, y compris ceux dont la pénibilité est avérée, alors que les métiers les plus sédentaires sont les plus touchés par l’absentéisme. La Cour des comptes explique que cet absentéisme est lié à une faible motivation pour ces métiers.”

Ils ne sont pas assez motivés, alors ils tombent malades. Pauvres chéris! Mais s’ils ne sont pas motivés, alors, pourquoi ne cherchent-ils pas du travail ailleurs? Parce qu’ils ont choisi ces métiers de bureau à la SNCF pour les avantages, les privilèges, et se la couler douce en faisant grève chaque fois que l’occasion se présente?

“52% des agents du cadre permanent ont bénéficié d’une augmentation individuelle à un titre ou un autre. La SNCF a parfois dû reculer, alors qu’elle tentait de réformer cette grille salariale et ses règles pour renforcer le rôle des promotions au mérite, les organisations syndicales défendant le critère de l’ancienneté au détriment de la notation, assimilée à un “arbitraire patronal”.”

On chercherait en vain une grande entreprise privée où la moitié du personnel est augmenté chaque année. Et on aurait aucune chance de la trouver, si elle devait en plus accepter que le mérite compte pour du beurre, et que seule l’ancienneté permet de gagner plus.

Vous rendez-vous compte? Une entreprise où les syndicalistes empêchent le patron de mieux rémunérer ceux qui travaillent le plus! Une entreprise où, s’ll veut payer au mérite, le patron est accusé d’arbitraire! Et pourquoi pas l’accuser de fascisme, tant qu’on y est?

Il faut dire les choses comme elles sont: la SNCF marche sur la tête, prise en otage depuis des décennies par le PCF, la CGT, et maintenant Sud, avec l’aimable participation des réseaux musulmans, de plus en plus présents dans les personnels des transports publics.

Il n’y a pas à aimer la SNCF comme un “fleuron historique.” Elle est tenue par les communistes, elle ne travaille pas assez, elle revendique beaucoup trop de privilèges, elle pourrit l’existence des braves gens au moment des départs en vacances, elle fonctionne de manière chaotique, elle est très mal gérée et très mal dirigée par les hautes fonctionnaires incompétents, lâches et cyniques, et elle refuse de perdre son statut de monopole, plongeant un secteur très dynamique dans une paralyse qui ruine les efforts des contribuables.

Et tant qu’elle ne sera pas privatisée, les problèmes s’accumuleront, et les Français souffriront.

Source: Ifrap

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici