La censure d’État frappe encore: le CSA menace Zemmour et CNews

Photo/NYT (droits réservés)
Photo/NYT (droits réservés)

Le CSA est une spécifiée typiquement française. Comme notre télévision est la fille de l’ORTF, entreprise 100% étatique qui a régné sur les ondes de notre pays pendant des décennies, et comme nos médias sont aujourd’hui subventionnés au point de dépendre de la bureaucratie pour leur survie, l’État s’accorde le droit de critiquer, menacer, punir ou censurer quiconque s’oppose un peu trop fort à l’idéologie au pouvoir.

Cette fois ci, et ce n’est pas la première, c’est CNews et Zemmour qui sont visés. On lui reproche ses propos, datant du 17 octobre, sur la guerre d’Algérie. Le CSA affirme que “la séquence exprimait un rejet insistant des personnes musulmanes dans leur ensemble, tendant à encourager des comportements discriminatoires en raison de la religion.”

Le réquisitoire du CSA est clair: “La liberté d’expression, y compris sous des formes polémiques, tout comme la liberté éditoriale, ne sauraient justifier la diffusion de propos susceptibles d’inciter à la haine ou aux discriminations.”

“Y compris sous des formes polémiques”! Adieu l’ironie, l’humour, le pamphlet, la colère, la répartie cinglante! Vous êtes prié de n’exprimer que des idées centristes, et de ne les exprimer que de la manière la plus fade et la plus lâche possible.

Une enquête a été ouverte début octobre par le parquet de Paris, pour “injures publiques” et “provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence”. Zemmour sort d’un procès, qu’il a perdu, et voilà qu’on lui en intente un autre. Les chiens de garde du politiquement correct, du gauchisme et de l’islamisme veulent sa peau.

Une question-piège, pour finir: en un demi-siècle de manifestations de gauche, combien de fois l’État a-t-il puni les partis rouges pour leur banderoles “Patron salaud! Le peuple aura ta peau!”? Réponse: jamais. Quand l’incitation au meurtre est de gauche, elle est protégée par la loi.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici