Le gouvernement refuse de livrer des bateaux pour contrôler l’immigration en Libye

Immigrés clandestins à bord de l'Open Arms/Capture d'écran Twitter
Immigrés clandestins à bord de l'Open Arms/Capture d'écran Twitter

Sous la pression des associations pro-clandestins, le gouvernement macroniste renonce à la livraison de six navires à la Libye pour renforcer le contrôle de ses côtes contre le trafic d’être humains.

La livraison de ces six embarcations rapides, des semi-rigides Sillinger de 12 mètres, avait été annoncée par la ministre française des Armées, Florence Parly, en février. Mais aujourd’hui, le ministère des Armées confirme: “La situation en Libye ne permet pas de réaliser ce don d’embarcations”. Alors que rien n’a sensiblement bougé depuis février.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est actuellement secouée par le conflit armé entre les forces du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’Est, et son rival installé à Tripoli, le Gouvernement d’union nationale reconnu par l’ONU. Le pays est devenu la plaque tournante du sordide trafic d’êtres humains à destination de l’Europe.

Ces bateaux auraient été d’une aide précieuse pour enrayer cet immonde trafic, dont les ONG pro-clandestins se font les complices pour continuer leur combat idéologique contre les patriotes européens. Elles se sont d’ailleurs félicité que les gardes-côtes libyens soient privés de ces apports pour résilier l’immigration.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici