Boris Johnson veut une peine minimale de 14 ans pour les terroristes

Usman Khan. Boris Johnson/DR. Wikimedia Commons
Usman Khan. Boris Johnson/DR. Wikimedia Commons

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit dimanche vouloir instaurer un emprisonnement de 14 ans minimum pour les infractions terroristes, après une attaque au couteau qui a fait deux morts vendredi à Londres, menée par un homme condamné pour terrorisme et en liberté conditionnelle.

Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué cette attaque du Pakistanais de nationalité britannique, Usman Khan, 28 ans, condamné en 2012 pour des infractions terroristes et remis automatiquement en liberté conditionnelle six ans plus tard.

Ce système doit prendre fin! Je répète, cela doit cesser“, a déclaré Boris Johnson, en pleine campagne pour sa réélection aux élections législatives anticipées du 12 décembre.

Pour toutes les infractions terroristes et extrémistes, la condamnation prononcée par le juge doit être effectivement purgée: ces criminels doivent purger chacun des jours de leur peine, sans exception“, a ajouté le dirigeant conservateur.

Si vous êtes condamné pour une infraction terroriste grave, il devrait y avoir une condamnation obligatoire minimum de 14 ans, et certains ne devraient jamais sortir“, a-t-il précisé.

Ces simples changements, conformes à ce que je dis depuis que je suis devenu Premier ministre, auraient permis d’éviter cet attentat“, a-t-il estimé.

Usman Khan avait été condamné à une peine d’emprisonnement d’une durée indéterminée en 2012, avec un minium de huit ans, ramenée à 16 ans de prison en appel en 2013 pour son appartenance à un groupe qui avait voulu commettre un attentat à la bombe à la Bourse de Londres.

Il a lancé son attaque à une conférence sur la réhabilitation des prisonniers à laquelle il participait, organisée par l’université de Cambridge. Le tueur a assisté à la séance du matin, prenant part à divers ateliers, au cours desquels il a décrit son expérience de prisonnier, avant de lancer son attaque meurtrière sans avertissement juste avant 14 heures. Il a commencé par poignarder les autres participants de la conférence.

L’ironie de la situation: au moment des faits, l’homme portait un bracelet électronique. Pendant sa détention, il a demandé par courrier à suivre des séances de “déradicalisation” pour devenir “un bon citoyen britannique”.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Fantastic beat ! I would like to apprentice at the same time as you amend your website, how can i subscribe for a blog website?
    The account aided me a applicable deal. I have been a little bit acquainted
    of this your broadcast offered vivid clear idea

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici