Bonne nouvelle. Plein de pays européens ne veulent pas devenir des enfers fiscaux comme la France

Les Inconnus/capture d'écran Youtube
Les Inconnus/capture d'écran Youtube

C’est la désillusion pour les partisans de l’enfer fiscal européen. Ce jeudi 28 novembre, le socialisme européen s’est heurté à la réalité. Une directive qui devait empêcher l’optimisation fiscale a été rejetée, notamment par des pays qui n’ont pas envie de devenir des enfers fiscaux.

Une minorité de pays (France, Pays-Bas, Italie, Espagne) ont soutenu le projet. Alors que les autres, les paradis fiscaux comme le Luxembourg, Chypre, Malte et l’Irlande s’y sont naturellement opposés. L’Allemagne a préféré s’abstenir.

Si la France s’entête à faire fuir les entreprises de son territoire, qui est devenu un enfer administratif et fiscal, les autres pays européens ne veulent pas faire le choix de ce suicide. Insistant dans la mauvaise direction, le gouvernement français a décidé d’ajouter quatre pays à sa liste noire des paradis fiscaux: Anguilla, les îles vierges, les Bahamas et les Seychelles.

Au lieu de faire de la France un paradis fiscal, dynamique et attractif, le gouvernement s’acharne à creuser la tombe des Français en continuant les mauvais choix qui font fuir les talents et les investissements.

Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici