Vous paierez le gaz plus cher. Les décideurs de cette hausse gagnent des salaires mirobolants!

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel, appliqués par Engie aux 4 millions de foyers français, augmentent en moyenne de 0,6% au 1er décembre. Car en France les prix du gaz sont fixés par les pouvoirs publics, par par les entreprises, et notamment par la Commission de régulation de l’énergie dont les fonctionnaires gagnent des salaires de ouf.

Cette augmentation est de 0,1% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,3% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 0,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz“, détaille la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

La loi Énergie et Climat promulguée en novembre prévoit l’extinction progressive d’ici à 2023 de ces tarifs réglementés gaz, qui sont fixés par les pouvoirs publics en attendant que les prix soient fixés librement par les fournisseurs.

En effet, ce système avait été jugé contraires au droit européen par le Conseil d’État. A l’avenir, il ne restera plus que des offres dites de marché. Engie a cessé de commercialiser de nouveaux contrats de ce type. Il en reste environ 4 millions de particuliers disposent encore d’un contrat de gaz aux TRV.

La Commission de régulation de l’énergie française, créée le 24 mars 2000 est officiellement “chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie et d’arbitrer les différends entre les utilisateurs et les divers exploitants“. Sa compétence de régulateur s’étend aux marchés du gaz et de l’électricité.

Elle est composée de cinq membres: un président et quatre commissaires, mais elle emploie aussi des nombreux ingénieurs, analystes et autres fonctionnaires rémunérés entre 43 000 et 80 000 euros par an.

Elle est présidée par Jean-François Carenco, ancien préfet de la région Île-de-France et de Paris de 2015 à 2017, par le passé conseiller spécial et directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo. Il gagne à ce poste 198 263 euros par an, ce qui fait un salaire mensuel de 16 521 euros.

Source: AFP/Challanges

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici