A Quimper, un Soudanais récidiviste frappe un enfant de 4 ans et agresse au couteau trois femmes

Image d'illustration/Pixabay
Image d'illustration/Pixabay

Un immigré soudanais de 28 ans, réfugié politique, a été condamné hier en comparution immédiate par le tribunal correctionnel à 15 mois de prison ferme. Il lui été reproché d’avoir exercé des violences envers un enfant de quatre ans sous les yeux de sa mère ainsi que d’avoir agressé avec un couteau un groupe de trois femmes dans les rues de Quimper.

La première agression remonte au 31 octobre dernier. Ce jour-là, une mère accompagnée de son petit garçon de quatre attendent le bus vers 16h00, rue du Pont-l’Abbé à Quimper.

Un immigré soudanais de 28 ans, bénéficiant de l’asile politique jusqu’en 2028, s’approche, ivre et en tenue islamique, de la femme et de son enfant.

L’africain porte alors un violent coup avec la main au niveau du front de l’enfant sous les yeux affolé de la mère, occasionnant un jour d’ITT à la toute jeune victime. Il prendra la fuite sans être inquiété.

Le 24 novembre dernier, toujours à Quimper, l’homme, à nouveau ivre et toujours en tenue musulmane, s’en prend cette fois à trois jeunes femmes rentrant d’une soirée rue Le Déan vers 7h25.

Apres avoir copieusement insulté les trois victimes, l’immigré sort un couteau disposant d’une lame de plus de 20 cm et les menace avec en les invectivant.

Lors de son interpellation par une patrouille de police qui surveillait le secteur, l’homme se montrera violent et se rebellera contre les fonctionnaires.

Jugé mardi 26 novembre en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Quimper, l’homme qui avait déjà été condamné à 7 mois de sursis pour une précédente agression avec arme en 2018 était assisté d’un interprète qui lui traduisait les débats.

La cour a condamné ce Soudanais à 8 mois de prison ferme ainsi que la révocation du précédent sursis, soit seulement 15 mois de détention et 1500 euros de dommages et intérêts pour le petit garçon.

Merci à la justice de ce pays, grâce à qui, dans quelques mois ce barbare errera à nouveau dans nos rues à la recherche de femmes et d’enfants à agresser pour assouvir sa haine du pays lui ayant généreusement offert l’asile!

Source: Côté Quimper

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici