Explosif! Cet ex-Frère musulman balance toute la vérité sur l’islam

Photo/Internet DR
Photo/Internet DR

Ce que vous vous apprêtez à lire, très peu de gens ont le courage de le dire publiquement. Et très peu de grands médias ont le courage de le citer. Accrochez vos ceintures, vous allez traverser une zone de turbulences.

Abdel el Samad naît fils d’imam en Égypte. Au Caire, il fait des études de japonais, de français, d’anglais, et rejoint les Frères musulmans. Il découvre alors, de l’intérieur, qui ils sont vraiment. Il les quitte et abandonne l’islam. Apostat, il est évidemment menacé de mort et s’installe en Allemagne. Il y écrit un best-seller, Le Fascisme islamique. Aujourd’hui, il continue son combat: dire toute la vérité sur l’islam. Voyez comme il est impitoyable.

À chaque attentat, les musulmans s’écrient: “C’est pas ça, l’islam!” Abdel el Samad répond: “Les Frères musulmans et l’État islamique ne font rien d’autre que ce que Mahomet et ses adeptes ont fait auparavant : la conquête, l’esclavage, l’assassinat des prisonniers de guerre et les châtiments corporels. Ils ne font pas mauvais usage du Coran: ils traduisent seulement en actes ce que le Coran exige. Il y a 206 passages dans le Coran qui glorifient la violence et la guerre.”

L’islam, stigmatisé? Abdel el Samad répond: “Pourquoi les diverses cultures contemporaines se fécondent-elles mutuellement et s’épanouissent-elles tout en se faisant concurrence, alors que la culture islamique demeure pétrifiée et hermétiquement fermée à la culture occidentale, qu’elle qualifie et accuse d’être infidèle?”
L’islam, victime de l’Occident? Abdel el Samad répond: “Le caractère “infidèle” de la civilisation occidentale n’empêche pas les musulmans de jouir de ses réalisations et de ses produits, particulièrement dans les domaines scientifiques, technologiques et médicaux. Ils en jouissent sans réaliser qu’ils ont raté le train de la modernité, lequel est produit et conduit par les “infidèles” sans contribution aucune des musulmans, au point que ces derniers sont devenus un poids mort pour l’Occident et pour l’humanité entière.”
Voilà. C’est dit. Merci, Abdel el Samad. Et félicitations pour votre courage. À lire: Le Fascisme islamique, chez Grasset.
Photo/Grasset
Photo/Grasset

Source: Blog Troisième République Tunisienne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici