À Lyon, un clandestin se déclarant mineur interpellé en pleine tentative de viol

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Dimanche matin, à Lyon, une quinquagénaire se promenant dans un quartier tranquille, a été victime d’une tentative de viol par un immigré clandestin se déclarant mineur. Alors qu’elle tentait de poursuivre le voleur de son téléphone portable, celui-ci l’a agressée sexuellement. Alertés par le mari de la victime, lui-même avisé peu avant par sa femme qu’elle était suivie par un “jeune”, les policiers ont pu appréhender l’agresseur avant qu’il ne commette l’irréparable.

À l’aube, dimanche 17 novembre, une quinquagénaire se promène en bas des pentes de la Croix-Rousse dans le Ier arrondissement de Lyon, quartier réputé plutôt calme.

La femme se rend compte qu’elle est suivie à pied par un “jeune”. Inquiète, elle appelle son mari au téléphone et lui explique où elle se trouve et qu’elle est suivie par un individu louche.

Alors qu’elle s’apprête à finir sa conversation avec son conjoint, l’homme surgit et dérobe le smartphone avant de prendre la fuite en courant.

La victime tente alors de poursuivre le voleur qui s’échappe en direction de la place Croix-Paquet où il s’arrête brusquement, se retourne et saisit fermement la victime arrivée à sa hauteur.

Pendant ce temps, le mari de la victime, conscient que sa femme est en danger, prévient les forces de l’ordre et leur indique la localisation de son épouse.

Une unité de la police nationale, dépêchée sur les lieux, arrivera juste à temps pour empêcher le “jeune”, couché sur la victime avec le pantalon aux chevilles, de violer la quinquagénaire traumatisée.

Tandis que la victime sera prise ne charge par les secours, le jeune homme, immigré sans papiers, sera placé en garde à vue. Il déclarera être un mineur de 17 ans.

Une information judiciaire pour des faits de tentative de viol et de vol a été ouverte par le parquet de Lyon et confiée à la police judiciaire.

Encore une terrible agression commise par un de ces soit-disant “mineurs isolés” , qui investissent peu à peu les rues de nos agglomérations où ils sèment le désordre et l’insécurité la plus violente.

Source: Le Progrès/20 Minutes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici