Fichée S., cette militante d’extrême gauche qui espionne les policiers a été arrêtée

Black Bloc/DR
Black Bloc/DR

Dimanche, le ministre de l’Intérieur avait annoncé “quelques arrestations symboliques” parmi les interpellations suite aux violences de samedi. C’est le cas de cette jeune femme fichée S. dont la spécialité est d’espionner les policiers dans toute la France.

La jeune militante d’extrême gauche, âgée de 21 ans, se cache derrière un pseudonyme Facebook qui en dit déjà long sur son extrémité: “Marie ACAB-Land”. Dont l’acronyme ACAB signifie: “All Cops Are Bastards”, à savoir “Tous les flics sont des bâtards”, une signature prisée des mouvements anti-flics très populaire dans l’extrême gauche.

Présente avec ses camarades de l’extrême-gauche sur la Place d’Italie, pour une “surprise” selon leur expression sur les réseaux sociaux, la militante a été placée en garde à vue samedi après-midi.

Domiciliée dans les Yvelines, la jeune femme est connue des services de renseignements pour sillonner la France depuis plusieurs mois, afin de régulièrement filmer, photographier, des policiers à leur prise de service ou à la fin de leur journée de travail.

Elle relève aussi les plaques d’immatriculation de leur véhicule personnel, et va jusqu’à faire des filatures, pour suivre les agents jusque chez eux, pour y noter l’adresse.

Selon divers services de renseignements, sous un autre pseudo Facebook, elle a proposé son “fichier police” à la demande: “Si vous avez besoin d’infos sur un flic (nom, adresse, FB), venez en MP (message privé), j’ai un fichier…”

Source: Le Point

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici