Sur l’islamisme, Mélenchon enfume encore le peuple

Photomontage/Internet
Photomontage/Internet

Hier, à la manifestation contre l’islamophobie, Mélenchon a défendu la fameuse thèse de l’infime minorité.

“99% des musulmans de notre pays veulent juste vivre tranquillement.”

À quoi il faut répondre : sous Staline, seule une infime minorité des Soviétiques souhaitait que le communisme fasse des dizaines de millions de morts. Et c’est arrivé quand même, parce que cette infime minorité avait le pouvoir.

Sous Hitler, seule une infime minorité des Allemands souhaitait que le nazisme fasse des dizaines de millions de morts. Et c’est arrivé quand même, parce que cette infime minorité avait le pouvoir.

La dangerosité de l’islam en France n’est donc pas liée à la quantité de musulmans terroristes, mais à la passivité du reste de la population — ou à sa complicité, selon les cas.

Par ailleurs, ce “99%” n’a aucune valeur statistique. Il est calqué sur le “99% de l’argent du monde est tenu par 1% de riches”, thèse chère à la gauche et absolument fausse: débile au regard de la science économique, et toxique d’un point de vue politique.

Le bon vieux stalinien applique la même méthode à tous les sujets. 99% de gentils contre 1% de méchants! Cette technique a un immense avantage: elle permet de faire passer chaque attentat pour un “acte isolé” commis par un “loup solitaire”.

Et un terroriste solitaire, qui veut révolutionner le monde à lui tout seul, est forcément un fou. Donc, l’islamisme est une maladie mentale, rien de plus. Donc, l’islamisme telle que la droite le décrit, n’existe pas.

Le jour approche, où l’on verra les Frères musulmans décorer Jean-Luc de l’Ordre du Mérite islamique.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici