Matthieu Bock-Côté clair et net! Cet intellectuel québécois déchire le burkini

Photo/Pexels
Photo/Pexels

Matthieu Bock-Côté est un des intellectuels les plus courageux de notre temps. ll ose dire la vérité sur l’islamisme et s’exprimer contre l’islam. Son dernier article pour Le Figaro, sur le burkini, est brillant. En voici les meilleurs extraits.

Matthieu Bock-Côté prend la gauche pour cible. “Encore une fois, la gauche multiculturaliste se laisse prendre dans un piège qui l’amène à embrasser une pratique communautariste objectivement régressive qu’elle dénoncerait vigoureusement si elle se réclamait de la religion catholique. Mais elle est tellement habitée par le fantasme d’un Occident néocolonial et islamophobe qu’elle embrasse systématiquement tout ce qui le conteste.”

Il aborde alors le sujet des minorités. “La sacralisation des minorités et de leurs revendications, quelles qu’elles soient, repose d’abord sur une diabolisation des majorités, toujours accusées d’être frileuses, portées au repli identitaire et animées par une pulsion xénophobe qu’il faudrait étouffer. Le burkini devient alors paradoxalement le nouveau symbole du combat pour les droits de l’homme, désormais associé aux revendications d’un islam qu’on s’imagine persécuté en Occident.”

Puis il explique en quoi le burkini est incompatible avec notre société. “Pour peu qu’on reconnaisse qu’une civilisation, fondamentalement, noue ses premiers fils anthropologiques dans la définition du rapport entre l’homme et la femme, on peut croire que c’est la grandeur du monde occidental d’avoir mis de l’avant l’idée d’une visibilité de la femme, appelée à prendre pleinement ses droits dans la cité. Le burkini témoigne d’un tout autre rapport au monde: la femme, dans l’espace public, doit être voilée, masquée, dissimulée. Elle est ainsi niée et condamnée à l’effacement culturel.”

Et il conclut, sans pitié. “Quelle que soit la solution politique ou culturelle retenue, le monde occidental ne doit pas céder aux illusions humanitaires qui l’amèneraient à banaliser un symbole aussi ouvertement hostile à son endroit.”

Merci, cher Matthieu, de lancer, depuis le Québec, des vérités propres à réveiller la conscience française. Puisse notre peuple les considérer avec la plus grande attention.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici